33 09 86 57 85 33

NOTRE-DAME DE PARIS – 4E ARR. PARIS

Logements proche la Cathédrale Notre-Dame de Paris (0)
à partir de 62
  • Visite de la ville
  • Accès pour handicapés
  • Animaux autorisés
  • Groupes autorisés
  • Guide audio
  • Guides touristiques

Description

Paris : 4ème arrondissement – se loger proche la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

4ème-arrondissement-Cathédrale Notre-Dame de Paris

4ème-arrondissement-Cathédrale Notre-Dame de Paris

Réservez votre logement, un hôtel, un appartement, une chambre d’hôtes, une maison d’hôtes et bien plus dans le 4ème-arrondissement proche de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

La cathédrale Notre-Dame

La cathédrale Notre-Dame est témoin des événements de l’histoire de France.
Chaque année, près de 12 millions de touristes viennent admirer ce chef-d’œuvre d’art gothique, qui fut aussi le lieu de couronnement des rois et des empereurs.

La construction de cet édifice religieux dura près de 200 ans. Avant même son achèvement en 1340, la cathédrale devint le centre des événements les plus importants de l’histoire de France. C’est de là que Louis IX le Saint partit pour les croisades, Jeanne d’Arc y fut réhabilitée à titre posthume (1455) des accusations d’hérésie portées contre elle et Napoléon s’y couronna empereur (en 1804).

La cathédrale fut pillée pendant la Révolution française. Les révolutionnaires anticléricaux la rebaptisèrent en 1794 « temple de la Raison » et, pendant les huit années suivantes, ils y stockèrent du vin„ et des produits d’alimentation animale. Ému par son sort, Victor Hugo convainquit les autorités de la Ville de procéder à une rénovation profonde de l’édifice. Les travaux, qui durèrent 19 ans (1845-1864), furent surveillés par l’architecte Eugene Viollet-le-Duc. Il bâtit une sacristie et, sur la galerie ajourée reliant deux tours de 69 m, il ajouta deux gargouilles fantastiques destinées à effrayer le diable. L’architecte reconstruit également la flèche de 90m abattue par les révolutionnaires, tout en donnant à l’une des statues d’apôtres les traits de son visage. Viollet-le-Duc s’immortalisa aussi en se représentant comme l’un des 28 monarques bibliques de Juda et d’Israël, lorsqu’il restaura la Galerie des rois sur la façade de la cathédrale. La foule, enhardie par la victoire sur la monarchie et pensant que c’étaient les statues des rois de France, les avait décapitées (21 têtes originales, dé- couvertes par hasard dans les années 1970, sont à voir au musée de Cluny.

Contrairement aux apparences, la façade de la cathédrale, simple et harmonieuse, n’est pas symétrique. Au Moyen Âge, la symétrie parfaite symbolisait la perfection divine, et le travail humain, quant à lui, était loin d’être parfait. La division tripartite des lignes verticales et horizontales de la façade n’est pas non plus fortuite.
Les lignes verticales représentent la Trinité et les horizontales, l’humanité. A l’endroit où ces deux axes convergent, trône une immense rosette : il s’agit du Christ, I ‘incarnation divine. Le cercle symbolise I’ éternité et le carré qui I ‘entoure, la vie terrestre (quatre points cardinaux, quatre éléments). Les dentelles de la rosette sont si précises que, pendant 700 ans, aucun élément ne se dé- forma ! Comme une auréole, elle entoure la statue de la Vierge Marie accompagnée de deux anges.

Les éléments qui composent la façade ont une signification symbolique.

Les trois portails monumentaux représentent la Bible, sculptée dans la Pierre pour les masses illettrées. Les statues, autrefois polychromes, se distinguaient nettement du fond d’or. Le portail principal dépeint le Jugement dernier.
Sur la partie inférieure du tympan, on découvre une scène de la résurrection, le Christ se trouve en haut et, au milieu, on peut voir saint Michel pesant les âmes.
Les anges conduisent les élus au ciel, tandis que les démons tirent les pécheurs vers les profondeurs de l’enfer. A gauche se trouve le portail de la Vierge et droite le portail Sainte-Anne, dédié aux parents de Marie. La statue de la Vierge Marie trônant avec l’Enfant Jésus, majestueuse et immobile, est la plus ancienne sculpture de la cathédrale (env. 1170).

La façade est surmontée de deux tours massives. Après avoir escaladé celle du nord (387 marches), nous verrons le bourdon Emmanuel, qui est la deuxième plus grosse cloche de France, elle pèse 13 t. On raconte qu’au bronze dans lequel on fit fondre son cœur de 500 kg au XV11e s., les Parisiennes ajoutèrent généreusement des bijoux en argent et en or, d’où le son exceptionnellement clair de la cloche. Depuis la Galerie des chimères, supportée par d’étroites colonnes, se dégage une vue superbe sur les pinacles, les gargouilles, les arcs- boutants entourant l’abside et, plus loin, sur l’ile Saint-Louis, la Cité et tout Paris.

Une pénombre mystique nous enveloppe dès que nous franchissons le seuil de l’église. Rares sont les endroits où la lumière du soleil pénètre, filtrée par le rouge profond et le bleu des vitraux. Devant les chapelles contournant la nef scintillent des bougies, et la visite est accompagnée par une discrète musique sacrée. L’équilibre des formes et l’immensité de l’intérieur sont frappants (130m de longueur, 48m de largeur et 35m de hauteur), celui-ci peut contenir jusqu’à 6 500 fidèles. Les rosettes géantes du transept datant du X111e s. suscitent l’admiration ; notons en particulier celle du mur nord. Les vitraux, représentant la Vierge à l’Enfant entourée de juges, de prophètes et de rois de l’Ancien Testament, subsistèrent intacts jusqu’à nos jours.

A l’entrée du presbytère nous attend la statue pleine de grâce de la Vierge à l’Enfant du X1Ve s. ; la sculpture est connue sous le nom de Notre- Dame de Paris. C’est à la sainte patronne de la cathédrale que Louis XIII, lui- même sans progéniture, confia en 1638 le patronage de la France. Cette même année, après 23 ans de mariage, il engendra finalement un garçon. 60 ans plus tard, son fils Louis XIV fit construire 78 stalles en bois représentant les scènes de la vie de Marie, ainsi que la Pietà de l’autel en marbre blanc sculptée par Nicolas Coustou. Le presbytère reste séparé du reste de l’église par une cloison en Pierre, qui protège les chanoines de la masse des fidèles depuis le XlVs. Ses reliefs polychromes captivants représentent des scènes de la vie du Christ.

Les reliques de la Passion sont conservées au Trésor de la cathédrale : il s’agit de la couronne d’épines contenue dans un anneau de cristal rehaussé d’or, d’un fragment et d’un clou de la Croix. Le plus grand orgue de France (8 000 tuyaux sur 113 rangs) est le joyau de la cathédrale. Certains objets rassemblés au Trésor remontent au Moyen Âge
Une petite étoile en bronze se remarque sur la place devant l’église.
C’est le centre même de Paris, le point zéro utilisé comme référence pour le calcul des distances avec les autres villes de France.

Une promenade dans les profondeurs

Le sous-sol de la place Notre- Dame abrite l’une des plus importantes cryptes archéologiques d’Europe.
En 1969, pendant la construction d’un parking souterrain sous la cathédrale, on découvrit les vestiges des premiers aménagements de l’ile.
Au cours d’une promenade à travers 2000 ans d’histoire, on découvrira des ruines gallo-romaines du IV s., des fondations d’édifices romains et des caves de maisons médiévales.

Infos utiles

La cathédrale Notre-Dame de Paris

6, pl. du Parvis Notre- Dame — pl. Jean-
Paul 11
01 42 3456 10
@www.notredamedeporicfr
visite : lun.-ven. 8h- i sam.-dim.
8h-19h 15 ; tours (accès depuis la rue du Cloître Notre-Darne)
avr.-sept. 10h- 18h30, juin-août week-ends jusqu’à 23h ;
oct.-mars 10h- 17h30 ; dernier accès 45 min avant ;
Trésor : lun.-ven. 9h30-
18h, sam. 9h30-18h30, dim. 13h30-
18h30 ;
crypte : mar.-dim. IOh-18h
entrée gratuite à la cathédrale ;
tours .
8,50€ (5,50€) ;
Trésor : 4€ (2€, I €
enfants (6-12 ans) ;
crypte : 7 € (5€) ,
tours et crypte comprises dans le Paris Museum Pass .
Métro : 4 (Cité)
RER : B et C (St-Michel — Notre-Dame)
Bus : 21, 38, 85, 96 (Cité – Palais de justice) ,
27 (St-Michel, Pont St-Michel Quai des
Orfèvres) ; 47 (pl. du Parvis Notre-Dame)
Parkings 24h/24 : 7/7, pl. du Parvis
visite guidée gratuite (fr.) : lun.-ven. 14h
et 15h, sam.-dim. 14h30 ; ang. : mer.
et jeu. 14h, sam. 14h30 ; audioguide
(env. 35 min) — 5 € ,
office de tourisme : Parvis de Notre-Dane,
lun.-ven. 9h30-18h, sam.-dim. 9h-18h
….

Idées de visite à Paris :

  • Notre-Dame de Paris
  • Place des Vosges
  • Rue des Jardins Saint-Paul
  • Hôtel de Sens
  • Hôtel de Beauvais
  • Marché aux fleurs de l’Île de la Cité
  • Hôtel de Ville de Paris
  • Village Saint-Paul
  • Centre Pompidou
  • Maison de Victor Hugo
  • Memorial de la Shoah
  • Île Saint-Louis
  • Rue François Miron

Reviews

Leave a review
0 Reviews
  • Position
  • Guide
  • Prix
  • Qualité